Le toilettage humain par Daniel Laberge
Le toilettage humain - Page d'accueil Daniel Laberge - Page d'accueil

Quand le sang coule

Laissez la plaie tranquille
et rincez-la à l'eau
quand vous le pourrez

Le toilettage est une médecine externe.
Il n'est concerné qu'avec votre dehors.
Votre peau constitue la frontière qui sépare ce qui est en dedans de ce qui est à l'extérieur de vous.
Vous ne toilettez que les couches les plus hautes de votre épiderme.

Le toilettage et le sang

Faire jaillir le sang est un signe indubitable que vous avez transgressé cette frontière.
Dès que le sang coule, cessez de toiletter cet endroit pour un temps.

La peau non-toilettée

Une peau qui n'a jamais été toilettée est très fragile et durcie.
Elle a perdu son élasticité, alors elle résiste aux mouvements de vos ongles sur elle.
Elle se déchire si vous mettez trop de pression dessus.
Cet état ne fait que se détériorer avec le temps.

Saigner par sa propre faute

La majorité des épisodes sanglants pendant le toilettage sont dus à l'erreur humaine.
L'incompétence, la hâte, l'exubérance, l'impatience, ..., peuvent souvent expliquer leur venue.
Une grande partie de ces traumatismes est sans doute totalement inutile.
Bien sûr, se toiletter sans se regarder est tout un défi et quelques essais et erreurs ici et là sont tout à fait normaux.
Cependant, quand le même emplacement saigne souvent, prenez le temps de l'inspecter visuellement.
Tentez de déterminer pourquoi le saignement s'est reproduit.
Souvent, l'absence de vue vous fait travailler au mauvais endroit.

Plus votre peau est pliée,
plus elle saignera

Votre peau n'est pas pliée également partout sur votre corps.
Votre tête est environ six fois plus pliée que le reste, donc elle a six fois plus de chance de saigner qu'ailleurs.
Vous remarquerez que vous pouvez appliquer une force appréciable sur votre peau aux endroits où elle est souple et libre, alors que ceux où elle est tendue et dure saigneront facilement.

La résurrection de la peau

Les parcelles de peau emprisonnées à l'intérieur des croisements de plis sont si fripées et oppressées que leurs fonctions vitales sont suspendues.
En réduisant leur tension interne, le toilettage les ramène lentement à la vie.
Dans ce processus, l'écoulement sanguin sera rétabli à l'intérieur des cellules captives.
Cet effet est sain et naturel, mais il prend du temps.
Il est normal de s'attendre à ce que des bris se produisent quand vous toilettez ces croisements, mais le travail que vous y faites est la seule façon de les guérir à la longue.

Ce qui m'est arrivé

Quand j'ai commencé à me toiletter, ma peau était en si mauvais état qu'elle saignait très facilement.
Ma technique était déficiente et je me faisais mal quotidiennement.
À certains emplacements sur mon visage, le sang se mettait à couler après seulement quelques touches de toilettage chaque fois que j'y travaillais.
Un endroit en particulier, dans la région de la moustache, était si plié qu'il saignait chaque fois que je le toilettais pendant plus de trois ans.
Mais graduellement, les saignements ont diminué, puis arrêté.
Ma peau est devenue de plus en plus flexible et je peux lui appliquer de plus en plus de pression avec mes ongles.
Maintenant, je saigne rarement.
Je peux mettre toute la force que je désire et toiletter longtemps à la même place, mais ma peau ne semble que l'apprécier.

Le saignement obligé

Comme vous voyez, il peut être impossible de délivrer votre peau sans qu'elle ne saigne légèrement et périodiquement.
Chaque fois qu'un saignement se produit, vous devriez cesser immédiatement le toilettage dans le voisinage rapproché et laisser cicatriser pour la nuit.
Mais, elle saignera encore au toilettage du lendemain et fera de même probablement pour des mois, parfois des années.
Il n'y a pas d'autre solution.
Graduellement par contre, la peau résistera plus longtemps et perdra moins de sang.
Par la suite, elle cessera complètement de saigner et sera redevenue toute flexible, saine et douce.

Où vous toiletter
profondément ou superficiellement

Vous ne voulez pas toiletter toute la surface de votre peau de la même manière.
Les seules régions auxquelles vous pouvez appliquer de la pression sont les plis et leurs croisements.
Les étendues restantes ne devraient être toilettées que superficiellement.

Toilettez-vous profondément sur la grille

Réservez les pressions intenses
aux plis et à leurs croisements

La peau dans les plis et leurs croisements est devenue solide, il vous faut mettre beaucoup de force sur elle pour les écraser.
Appliquer une telle pression ailleurs blesserait la peau et ferait jaillir le sang.

Être attentif au sang

Puisqu'on se toilette à l'aveuglette, vous pouvez ne pas vous rendre compte que vos ongles ont égratigné la chair.
Le sang est plus chaud que la peau et l'on peut sentir que le doigt est mouillé.
Vos touches de toilettage ont tendance à glisser.
Toutefois, il est tellement dommageable de toiletter dans une plaie ouverte qu'une prudence additionnelle est de rigueur de manière à réagir aussitôt qu'un saignement se produit.
La seule façon de se rassurer, c'est de regarder ses ongles.
Chaque fois que je suis dans le doute, j'examine les miens.

Désinfection

Au début de mon traitement, je nettoyais chaque blessure à l'alcool.
J'ai cessé de ce faire après quelques mois.
Les régions étaient trop grandes et nombreuses, de plus, la désinfection provoquait d'intenses douleurs.
Je n'ai pas eu de problèmes depuis, en laissant tout simplement le sang sécher ou se faire laver lors du bain ou de la douche.
Évidemment, je garde mes ongles aussi propres que possible en les lavant des dizaines de fois par jour, mais parfois, après seulement cinq minutes de toilettage, je ne dirais plus qu'ils sont propres.
Le toilettage est un comportement naturel.
Les autres primates qui vivent à l'état sauvage font sans doute fréquemment couler le sang pendant qu'ils se toilettent.
Faites usage de votre cerveau et de votre sagesse.

 

Left arrow   Suite Right arrow