Le toilettage humain par Daniel Laberge
Le toilettage humain - Page d'accueil Daniel Laberge - Page d'accueil

Les animaux et vous
 
La mauvaise attitude
envers les animaux

Rejeter son animalité

La grande majorité des humains sur cette planète se pensent différents ou supérieurs aux autres animaux.
Certains croient que les animaux existent pour servir ou tenir compagnie aux humains.
Plusieurs pensent que les humains ont une âme, mais que les animaux n'en ont pas.
La plupart des humains se voient comme des demi-dieux, possédant tous les droits sur le monde animal.

Vous êtes un animal

Vous êtes un animal et rien d'autre.
Vous ne devriez pas faire de distinction entre vous et les autres espèces animales.
La majeure partie des humains ont la tête enflée et considèrent notre race comme étant hautement supérieure aux autres.
Votre gros cerveau vous permet seulement de comprendre une toute petite portion de la réalité, il ne vous rend pas différent ou meilleur.
Au contraire, si vous l'utilisez pour étudier l'évolution des espèces vivantes, vous ne trouverez que similitude et homogénéité dans tout ce qui vit sur terre.

Des plantes et des animaux
qui ne sont plus naturels

Ce qu'il reste de la nature qui nous entoure encore n'est plus naturel.
Tout a été manipulé et modifié par les humains depuis des millions d'années.
Cependant, les plus grands torts ont été accomplis pendant les derniers 10,000 ans.
Quand nous apprécions la beauté et l'activité de la nature, nous ne pouvons pas la contempler comme Dieu l'aurait voulu parce que tout a été gâté par le contact avec les humains.
Il nous reste des plantes transformées et des animaux dénaturés avec des comportements modifiés.
Pourtant, l'état sauvage est censé être la norme dans la nature.

La domestication
des plantes et des animaux

Depuis plus de dix mille ans, les humains choisissent les plantes qu'ils préfèrent et les font pousser à la place de la flore naturelle.
Les méthodes de sélection et d'hybridation utilisées pour développer les caractéristiques choisies de ces plantes font qu'elles sont maintenant souvent bien différentes de leur aspect originel.
Pour les animaux, leur domestication a débuté avec le chien (il y a environ 17,000 ans), ensuite la brebis, puis le cochon, suivi par la chèvre, le chat, la poule, ..., la liste est très longue.
Ces animaux ont changé, les relations que vous avez avec eux diffèrent de celles que la nature avait prévu.
Puisque nous sommes pris maintenant avec une version modifiée de la nature, notre compréhension de notre place sur cette planète est biaisée.

Quand vous nourrissez un animal,
il pense que vous êtes Dieu

Nourrir un animal a des conséquences dramatiques.
Vous croyez que vos actions vont aider, quand au contraire elles vont au détriment de l'animal.
La recherche de nourriture est l'activité la plus fondamentale pour les animaux, et la plupart passent la majeure partie de leur journée à essayer de trouver quelque chose à se mettre sous la dent.
Tout cela est naturel.
Il est aussi normal que cette quête d'aliments soit plus difficile à certains moments, même si des individus en meurent.
C'est Dieu qui veut qu'il en soit ainsi.
Quand vous nourrissez un animal, vous le soustrayez aux contraintes des lois de la nature.
Pas étonnant que certains deviennent si amicaux!
Ils pensent que vous êtes Dieu, et l'on pourrait s'y attendre car, vous jouez son rôle.

Les animaux de compagnie
sont des esclaves

Des animaux qui ont des animaux de compagnie? Il faut le faire!
Tous les animaux vous ressemblent, ils aiment être libres.
La capture et l'emprisonnement d'animaux sont des pratiques barbares dépassées.
Quel droit avez-vous de priver un autre animal de sa liberté?
Nous avons choisi, élevé et fait reproduire les races les plus dociles et sélectionné les individus les moins farouches aux humains.
Le chien, par exemple, est devenu le «meilleur esclave de l'homme».
Je suis désolé pour ceux qui possèdent des animaux de compagnie, car je sais qu'ils aiment leurs bêtes et la nature en général, mais l'asservissement d'un animal est cruel.
Même si vous les traitez bien et que vous rendez leur vie merveilleuse, cela ne se compare pas du tout avec être libre.

Les animaux de cirque sont des esclaves
qui font des travaux forcés

Si les animaux de compagnie sont une mauvaise chose, que peut-on dire quand ils sont utilisés pour amuser les humains en faisant des tours, des acrobaties, des prestations répétées, ...?
Je suis persuadé que les gradins sont remplis d'amoureux de la nature qui trouvent les animaux habiles, attachants, ...
Mais ce qu'on leur fait faire se compare aux travaux forcés.
Non seulement les animaux sont-ils détenus, mais on les force à travailler pendant des heures à des activités souvent éreintantes.
Quand vous voyez qu'un animal est captif, vous devriez ressentir et partager sa douleur, pas vous émerveiller de sa beauté, sa force, son adresse, ...

Les animaux dans les zoos,
ceux que vous chevauchez ...
encore d'autres prisonniers et esclaves

Pouvoir observer un animal sauvage de très près parce que vous en êtes séparé par des barreaux, du verre ou un obstacle est sans doute une activité intéressante, informative et amusante.
Monter un animal peut aussi être une expérience exaltante.
Mais la relation que vous entretenez avec ces animaux est mauvaise; c'est un arrangement de type maître/esclave.
Votre attitude envers ces animaux est supérieure, arrogante et méchante.

L'amour que vous donnez à vos animaux,
vous êtes censé le donner
à d'autres humains

Bien des humains vivent isolés dans leurs maisons.
Ils ont très peu de contacts avec d'autres humains.
Dans une telle situation, il est compréhensible qu'un animal leur apporte de l'amour, de la joie, ... en plus de leur tenir compagnie.
Mais ces relations ne sont ni naturelles, ni balancées.
Ces humains ne devraient-ils pas plutôt donner cet amour et cette affection à d'autres humains?
Quand nous observons l'état de notre monde, ne semble-t-il pas manquer de partage, de proximité, d'implication, ...?
Si vous aimez vos animaux de compagnie, ne voudriez-vous pas qu'ils soient libres?

La chasse et la pêche

À une époque où l'on prévoit la disparition imminente d'une espèce de plante sur cinq, et où de nombreuses espèces animales s'éteignent tous les jours; la chasse et la pêche ne font plus de sens.
De plus, la disproportion des forces entre l'attaquant et l'attaqué devrait rendre les humains honteux de leurs actions.
Quelle fierté peut-on trouver à tuer un pauvre animal avec un fusil ou de capturer un poisson avec des leurres sophistiqués?
Même si vous mangez le poisson ou la viande que vous tuez, il faut vous demander si vous ne pourriez pas vous nourrir différemment plutôt que d'aller dans la nature et d'éliminer tout ce qui lui reste de vie.

Si vous pensez être différent
des autres animaux,
vous êtes un problème pour cette planète

 

L'anthropomorphisme et
comprendre les animaux

MOT SIGNIFICATION
Anthropomorphisme Attribuer des
caractéristiques humaines
à des animaux

L'anthropomorphisme date de plus de 50,000 ans dans l'histoire humaine.
Non seulement les animaux, mais aussi les plantes, le vent, le feu, des objets, ..., et même des dieux peuvent emprunter des traits partiellement humains.
Nous avons tous été exposés à l'anthropomorphisme à travers;
•Les fables,
•Les contes pour enfants,
•Les personnages de bande dessinée,
•Les animaux en peluche, les mascottes, ...,
•Les animaux qui parlent dans les messages publicitaires et les films,
•...

La science rejette l'anthropomorphisme,
mais va à l'autre extrême

Pour la science,
les animaux n'ont aucune conscience

On peut comprendre que la science écarte d'emblée les exemples simplistes listés plus haut, mais elle s'emballe et déclare que les animaux n'ont aucune intention ni émotion.
Plusieurs scientifiques utilisent cette logique pour justifier les expériences les plus cruelles.
Pourtant, il a été prouvé sans l'ombre d'un doute que les animaux ressentent la douleur et la peur.
Heureusement, les études sur les primates ont commencé à changer les perceptions en démontrant les stupéfiantes similitudes entre leurs agissements et réactions et les nôtres.

La science a tort;
les animaux ont des émotions

Nous savons tous que les animaux ont des émotions de par notre expérience personnelle dans nos rapports avec eux.
Nous pouvons voir que leurs réactions aux évènements et aux situations sont très semblables aux nôtres.
Nous sommes souvent témoins d'échanges au sein d'un groupe d'animaux au cours desquels on peut reconnaître des traits de personnalité chez certains individus.
Nous connaissons tous la manière dont les pigeons, les chats, les chiens, les mouches, ..., réagissent à notre présence et nous pouvons interagir facilement avec eux.
La science est incapable d'expliquer la vie et elle méconnaît les sentiments parce qu'on ne peut les étudier scientifiquement.

Tous les animaux sont contrôlés
par leurs émotions et instinct

La partie de votre cerveau que vous appelez «intelligence» n'est pas celle dont vous vous servez le plus.
Vos réactions à la chaleur, au froid, à la faim, à la soif, au sexe, ... sont avant tout instinctives.
La peur, la honte, l'anxiété, la colère, la joie, la tristesse, la surprise, ... vous contrôlent bien plus que vous ne les contrôlez.
Il devrait vous sembler évident que les autres animaux sont construits de la même manière que nous.
Les émotions et l'instinct sont tout simplement les méthodes que Dieu a choisies pour diriger notre comportement.

Évitez les extrêmes
anthropomorphiques

On peut facilement constater que tant l'approche naïve de l'anthropomorphisme populaire que le scepticisme de la science font fausse route.
Donner trop d'humanité aux animaux leur fait autant de tort que de leur nier toute volonté personnelle ou tout sentiment.
Alors, évitez la fiction qui utilise des animaux comme personnages parce qu'elle vous éloigne de leur comportement naturel et demandez que de nouvelles normes d'éthique sur les expériences avec des animaux soient mises en place.

L'anthropomorphisme balancé

La manière appropriée d'entrer en relation avec les animaux est de;
•Les traiter comme égaux,
•Essayer de vous mettre à leur place.
Rappelez-vous que;
•Les animaux réclament leur liberté autant que nous,
•Les rencontres entre animaux dans la nature sont assujetties et réglementées par «l'état sauvage» qui s'est perdu pour notre race ainsi que les animaux qui sont en contact avec nous.
•Considérez-vous comme étant contaminé par la civilisation; incapable de comprendre la nature.
•Rappelez-vous que notre monde moderne nous a fait dévier des lois de la nature au point où nous ne pouvons plus communiquer avec les animaux normalement.

Anthropomorphisme obligatoire

En tant qu'espèce, il est important pour nous les humains de se comparer avec les autres espèces animales.
Il n'y a pas si longtemps (quelques millions d'années), nous étions les mêmes.
Pourquoi avons-nous évolué si différemment?
Notre comportement a-t-il fondamentalement changé?
Vous pouvez en apprendre beaucoup sur vous-même et tous les humains en observant d'autres animaux.

Juger du comportement
des autres animaux

Les oiseaux, les poissons, les insectes, ... ont pris des routes évolutionnaires différentes de la nôtre.
Où ils en sont maintenant est le résultat des décisions individuelles de tous leurs ancêtres, tout comme nous.
Quelle sorte de vie vivez-vous si vos membres sont devenus des nageoires, des pieds, des ailes, des mains, ...?
Comment est votre existence quand vous avez privilégié d'autres sens que les nôtres?
Que pensez-vous de leurs moeurs sexuelles?
Que dire de leur société?
Chaque humain se doit de se former une opinion personnelle sur ces sujets, afin que nous puissions évoluer dans la meilleure direction possible.

 

Sauvez la vie sauvage

Il en reste si peu,
laissez-la tranquille!

La nature est constituée d'écosystèmes fragiles.
Notre présence les affecte beaucoup.
Notre planète ne survivra pas si sa plus grande partie ne reste pas sauvage.
Il est de notre devoir de préserver tout ce qui reste de la nature en nous en retirant.
Je sais que votre amour de la nature vous attire vers elle, mais arrêtez et réalisez que c'est vous le problème.
Laissez toute vie sauvage que vous rencontrez tranquille.

Ce qui reste est précieux,
il faut le préserver

La seule façon de conserver quoi que ce soit qui subsiste de la nature sauvage qui est si essentielle à la survie de cette planète est de retirer les humains qui s'y trouvent.
Les humains qui vivent à l'intérieur ou près des forêts devraient comprendre qu'ils sont devenus le problème.
Il y a trop d'humains sur terre, alors plusieurs s'éloignent des villes pour se rapprocher de la nature.
En faisant cela, ils la rendent de moins en moins sauvage.
Le contact avec les humains corrompt les animaux.
Nous n'avons plus le choix que de les laisser complètement à eux-mêmes.

Fuir les villes pour la campagne

Toute ma vie, j'ai rencontré des gens qui détestent la ville et des amoureux de la nature qui voulaient déménager à la campagne.
Nos banlieues se sont étendues déraisonnablement à cause de notre utilisation de modes de transport artificiels comme l'automobile.
Une nouvelle route est une catastrophe pour toute la vie aux alentours.
Il ne reste maintenant plus d'espace pour les animaux.
Je pense que les gens qui fuient les villes devraient;
•Vérifier leurs compétences sociales et leur habileté à fonctionner avec les autres,
•Comprendre les limites de la nature,
•Re-déménager en ville,
•Travailler à améliorer les villes,
•...

Sortez les humains du bois!

Notre planète est condamnée si elle ne retourne pas à l'état sauvage.
Il nous faut créer d'immenses zones sans-humains et concentrer toutes les activités humaines dans de petits territoires aussi restreints que possible.
Un grand problème nous vient des gens qui visitent ou qui vivent «dans ou près de» la nature sauvage actuellement tels;
•Les autochtones,
•Les gens qui ont fui les villes,
•Les bûcherons et les mineurs,
•Les campeurs et les randonneurs,
•Les sportifs,
•Les amoureux de la nature,
•Les gens qui utilisent des véhicules motorisés, des avions ou des bateaux,
•Les scientifiques et les chercheurs,
•Les équipes de film ou de photo,
•Les chasseurs et les pêcheurs,
•Les agents gouvernementaux,
•...
Ils sont le problème.
Ils représentent le pire cauchemar pour les animaux.
Il faut les sortir de là.

 

Conseils pour un traitement
éthique des animaux
et de la nature
La nature et la vie sauvage
•N'allez pas aux endroits où la vie sauvage est préservable, votre présence ne fait qu'empirer les choses.
•Ne vous déplacez pas avec des bateaux moteurs, des véhicules tout-terrain, des motoneiges, ... ou quoi que ce soit qui dérange les animaux ou qui piétine la nature.
•Ne faites pas de camping ou de randonnées.
•Si vous rencontrez un animal sauvage, laissez-le tranquille, éloignez-vous.
  
Les animaux de compagnie
•Ne possédez pas d'animaux de compagnie.
•Si vous en avez, prenez bien soin d'eux jusqu'à leur mort.
•Faites les stériliser.
    
Les animaux en peluche
•N'achetez pas d'animaux en peluche, en plastique, en bois, ... à vos enfants. Ils leur donnent une vision irréelle de la nature dès le départ.
   
Les animaux dans la fiction
•Gardez la fiction qui présente des personnages animaliers loin de vos enfants et de vous-même.
•Boycottez toute compagnie qui utilise des animaux ou des représentations d'animaux
dans leurs publicités.
   
Les animaux en ville
•Ne nourrissez pas les animaux. Ils doivent se fier à leur propre jugeote pour survivre.
   
La viande
•La viande devrait représenter moins de 5% de votre alimentation. Les autres grands singes en mangent très peu.
   
Les animaux élevés pour leur viande
•Demandez à ce que les conditions de vie des animaux que vous mangez soient rendues publiques.
•Travaillez à l'amélioration des traitements réservés aux animaux qu'on veut abattre par la suite.
   
Les expériences sur les animaux
•Nous ne devrions pas permettre d'expériences qui utilisent des animaux. Elles sont horriblement cruelles.
   
L'information sur les animaux
•Amassez toute information et apprenez tout ce que vous pouvez sur la nature et les animaux.
•Boycottez les documentaires quand le tournage s'est effectué dans la nature sauvage ou quand il dérange la vie sauvage.
•Comparez votre comportement avec celui des autres animaux, surtout les singes et les grands singes.
   
La nature et vous
•Faites pousser des plantes.
•Prenez le temps d'apprécier la beauté et l'esprit de la nature.

 

Left arrow   Suite Right arrow