Le toilettage humain par Daniel Laberge
Le toilettage humain - Page d'accueil Daniel Laberge - Page d'accueil

Les premiers humains,
de «marcher à quatre pattes»
jusqu'à la bipédie
  
Squelettes de chimpanzé et d'humain
 Chimpanzé moderne Homo sapiens
Notre squelette a subi un redressement considérable pendant notre évolution.

Présentant

La théorie de la forêt inondée

Forêt inondée
© Luiz Bento
Comment des chimpanzés
survivraient-ils à ceci?

Les humains n'ont pas inventé
la bipédie

Nos ancêtres ont entrepris de marcher sur deux jambes il y a environ 7 millions d'années, alors que certains archosauriens le faisaient environ 240 millions d'années auparavant.
Par la suite, certains dinosaures théropodes bipèdes devinrent les premiers oiseaux, voilà environ 150 millions d'années.
Les oiseaux sont surtout connus pour leur habileté à voler, mais ils passent le plus clair de leur temps au sol où ils marchent sur deux pattes.
D'autres dinosaures théropodes, comme les tyrannosaures, étaient eux aussi bipèdes.
La bipédie a évolué plusieurs fois chez les archosauriens et quatre fois chez les mammifères, notamment le kangourou.

La théorie de la savane

Depuis 1925, on pensait que l'avènement de la bipédie était le résultat d'avoir délaissé les arbres pour la terre ferme.
Appelée «théorie de la savane», cette hypothèse est maintenant sérieusement mise en doute, mais elle est toujours présente dans la littérature scientifique et la culture populaire.
La bipédie aurait évolué lentement et était nécessaire pour libérer les mains afin de transporter des objets ou à chasser sur le sol.
Mais des recherches plus récentes démontrent qu'elle est survenue très tôt dans notre histoire, avant l'apparition des savanes.
En fait, la bipédie est maintenant considérée comme étant le premier et plus important trait qui distingue les humains des autres grands singes.

Pourquoi délaisser le
"knuckle-walking"?

La transition entre la marche sur les phalanges (knuckle-walking) et la bipédie serait donc l'évènement qui aurait déclenché notre spéciation.
Les humains sont les seuls primates bipèdes.
Cette modification de comportement paraîtrait s'être produite rapidement, au tout début de notre histoire puisque même les fossiles humains les plus anciens démontrent une modification de posture significative.
Qu'est-ce qui aurait pu causer un tel changement?
Les chimpanzés et les gorilles utilisaient ce type de locomotion depuis des millions d'années.
Je crois que seules des pressions externes, provenant de leur environnement, auraient été suffisantes pour altérer leurs agissements de façon si radicale.
Je ne pense pas que la bipédie ait été choisie; elle est le résultat d'une série d'évènements.

Les grands singes ne savent pas nager

Quelques espèces de singes nagent habilement, mais les grands singes ont généralement peur de l'eau; certains se noient dans moins d'un mètre d'eau.
D'autres peuvent se sentir assez confiants pour marcher dans l'eau peu profonde, mais aucun n'est nageur compétent, sauf les humains.
Cette inhabileté à traverser un plan d'eau s'est avérée un élément crucial de leur évolution, puisqu'elle a isolé certaines populations qui sont par la suite devenues de nouvelles espèces.
Par exemple, la formation de la rivière Congo (voilà environ 1.5 million d'années) pourrait être à l'origine de la spéciation des bonobos, maintenant séparés de leurs ancêtres chimpanzés par l'eau.

Des chimpanzés prisonniers d'une
forêt inondée

La raison la plus logique pour expliquer ce soudain abandon du knuckle-walking est l'absence de terre ferme pour une période de temps prolongée.
Cela pourrait facilement se produire si une population se retrouvait coincée dans une forêt nouvellement inondée, avec de l'eau à perte de vue.

Forêt inondée
© Col Ford and Natasha De Vere
Pas possible pour des chimpanzés de marcher à quatre pattes dans cet environnement. Ils ne pourraient que patauger à deux pattes ou nager pour se déplacer.

Il faudrait qu'ils s'adaptent très rapidement, mais si cette situation se prolongeait pendant plusieurs générations, d'importants changements physiques et comportementaux se produiraient.
Ils devraient marcher sur deux jambes pour se rendre d'un arbre à l'autre et, à la longue, ils apprendraient à nager.
Ceci pourrait expliquer pourquoi les humains sont devenus des aquaphiles et ont perdu leur peur de l'eau.
Bien des gens ont suggéré que l'eau a pu jouer un rôle dans notre histoire; la plus importante proposition s'appelle la «Théorie du primate aquatique». Elle couvre un ensemble d'aspects et je ne suis pas nécessairement d'accord avec plusieurs d'entre eux.
Malgré tout, l'idée que nos ancêtres soient passés par une période semi-aquatique, mais seraient retournés à la vie terrestre avant de s'y adapter complètement, pourrait expliquer quelques-uns de nos traits évolutifs.
Ma théorie de la forêt inondée est beaucoup plus simple et aurait pu mener à la bipédie en seulement quelques centaines d'années.

Par la suite;
Retourner à marcher sur les phalanges?
Jamais!

Forêt quad l'inondation est terminée
© Col Ford and Natasha De Vere
Qu'ont fait nos ancêtres chimpanzé-esques
après l'inondation prolongée.

Ils se tinrent sur leurs deux jambes!

Nos ancêtres, maintenait maîtres barboteurs sur deux pattes, ont préféré se tenir debout sur la terre ferme.
L'abandon du "knuckle-walking" a aussi libéré leurs mains pour d'autres utilisations.
Après que l'eau se soit retirée, nos ancêtres ne pouvaient revenir au knuckle-walking.
De mettre leur poids sur leurs jointures était devenu beaucoup trop douloureux.

Le plat des jointures
La peau de vos jointures est délicate et
n'est pas conçue pour supporter votre poids

Les grands singes apprennent à marcher sur leurs phalanges quand ils sont jeunes et légers.
Y retourner à l'âge adulte serait très douloureux et abimerait la peau.
On peut se demander comment et pourquoi le knuckle-walking a pu évoluer en premier lieu.
La peau de chaque côté de vos mains est très différente et elle est beaucoup plus épaisse et dure du côté des paumes.

Les humains
vivaient encore dans les arbres

Au début, nos premiers ancêtres chimpanzés d'autrefois ne pouvaient probablement pas très bien marcher sur deux jambes, mais ils passaient la majorité de leur temps dans les arbres.
Ils s'y installaient pour la nuit et y revenaient rapidement dès qu'ils pressentaient un danger au sol.
La bipédie aura nécessité des transformations corporelles majeures;
•Tout le corps s'est redressé à partir de la posture repliée et courbée des chimpanzés,
•Les jambes se sont allongées alors que les bras sont devenus plus courts,
•La cage thoracique s'est rétrécie pendant que le tube digestif s'est écourté,
•On remarque des changements importants dans la structure des mains et des pieds; le gros orteil, par exemple, a dû évoluer d'une position latérale nécessaire à la préhension pour s'aligner avec le pied, il y a environ 2.5 millions d'années.
Certains prétendent que c'est à ce moment que les humains ont cessé de grimper aux arbres, mais je ne suis pas d'accord.
Je crois qu'ils ont eu recours à la sécurité des arbres pour dormir pendant encore 2 millions d'années.

Il ne reste qu'une seule race d'humains

La bipédie est aussi un trait instantanément reconnaissable, qui permet l'identification de tout autre humain.
Est-ce que tous ces humains se sont rassemblés pour former une grande famille?
À en juger par notre histoire, il semblerait que nos ancêtres ont plutôt promptement mis à mort tout ce qui marchait sur deux pattes qu'ils rencontraient.

 

Left arrow   Suite Right arrow