Le toilettage humain par Daniel Laberge
Le toilettage humain - Page d'accueil Daniel Laberge - Page d'accueil

Les premiers primates

Tableau de l'évolution de la vie
• Toutes les dates sont approximatives

Les primates archaïques assistent à
l'extinction des dinosaures

Les premiers primates archaïques ont divergé voilà plus de 63 millions d'années; ils ont donc probablement cohabité avec les derniers dinosaures.
L'extinction des dinosaures non-aviens aura été très avantageuse pour les mammifères.
Seuls les plus petits survécurent à la collision d'un météorite avec la terre, probablement parce qu'ils se sont cachés dans des terriers profonds.
L'absence des dinosaures laissait plusieurs niches écologiques accessibles aux mammifères qui se diversifièrent en de nombreuses nouvelles formes.
Les premiers primates archaïques étaient semblables aux Prosimiens actuels.
Plusieurs pensent qu'ils ressemblaient à des scandentiens.

Scandentien
Scandentien
© Anthony Cramp

Environ de la taille d'un écureuil, ils étaient insectivores et possiblement nocturnes.
Ils vivaient dans les arbres des forêts tropicales.

Les premiers vrais primates
et leur gros orteil à préhension

L'arrivée des premiers vrais primates coincide avec un évènement climatique majeur (PETM) qui a haussé les températures de plus de 6˚C.
Le plus vieux fossile de primate véritable, appelé "Cantius", date d'il y a environ 50 à 55 millions d'années
Cantius avait à peu près la taille d'un petit chat domestique et possédait un gros orteil à préhension pourvu d'un ongle plat à son extrémité.
Cet orteil opposable était équipé de muscles puissants et sa position permettait de mieux saisir les petites branches.
Ces vrais primates pouvaient ainsi se déplacer plus rapidement et emprunter de nouvelles routes pour échapper à leurs prédateurs. Ils pouvaient aussi atteindre des fruits qui étaient hors de portée auparavant.
Les humains ont perdu cette particularité quand ils ont cessé de dormir dans les arbres.
Cependant, le foetus humain se développe toujours avec un gros orteil divergeant; celui-ci se réaligne ensuite avec les quatre autres orteils avant la naissance.

De pacifiques frugivores

Avec des capacités de locomotion améliorées leur permettant de fuir le danger, et un style de vie frugivore sans prédation, les premiers primates menaient une vie relativement paisible.
Ainsi, les femelles ont pu avoir moins d'enfants et en prendre soin pendant plus longtemps.
Je propose que, puisque les griffes n'étaient plus nécessaires pour se déplacer ou pour combattre, les ongles plats ont évolué parce que nos ancêtres s'en servaient maintenant pour se toiletter.
Ces premiers primates étaient des animaux propres.

Quelques caractéristiques
des premiers primates

•Développement de coussins tactiles sensibles au bout des doigts et orteils.
•Indépendance et mobilité accrue des doigts avec un pouce opposable qui aide à la préhension.
•Droiture du tronc, adaptation due à une position verticale dans les arbres, pointe vers une bipédie (marcher sur deux pattes) future.
•Un raccourcissement du museau accompagné d'une réduction des capacités olfactives.
•Un sens de la vue grandement amélioré (voir ci-dessous).

Se servir de sa vue
plutôt que de ses autres sens

Le sens de la vue des primates a évolué pour devenir l'un des meilleurs dans la nature.
Cela indique certainement une grande dépendance à la vision dans l'accomplissement des tâches quotidiennes.
•Premièrement, les yeux sont devenus plus grands et leurs orbites complètement encerclées par un os qui les protège.
•Deuxièmement, ils se sont déplacés du côté de la tête pour se retrouver sur le devant de la figure.
Cet arrangement permet une vision stéréoscopique, avec une perception de la perspective dans la zone centrale de chevauchement que nous appelons la vision tridimensionnelle.

Vision stéréoscopique

Vision stéréoscopique, binoculaire ou 3-D

Un cheval, par exemple, peut presque voir sa queue, mais son champ binoculaire à l'avant est très rétréci.
•Troisièmement, les primates ont développé une vision des couleurs trichromatique.
Elle utilise trois canaux pour la perception des teintes.
La plupart des autres mammifères n'ont qu'une vue dichromatique avec seulement deux canaux.
Ils voient le monde en 10,000 couleurs, alors que nous le percevons avec un million.

Quand vous ne vous servez plus autant d'un sens, il dégénère.
Ainsi l'odorat, l'ouïe et le toucher ont graduellement décliné.

Quelques traits additionnels

Il n'y a pas de caractéristique ou de particularité qui soit unique aux primates et qui peut les décrire tous.
Les primates sont des animaux sociables qui se retrouvent dans les régions tropicales ou subtropicales.
Puisqu'ils vivent dans les arbres, leurs corps souples se sont adaptés à ce style de vie.
La propagation des arbres fruitiers est étroitement liée au succès des primates.
Les primates ont une période de gestation plus longue, après laquelle un seul enfant nait avec les yeux ouverts.
Les mères primates sont parmi les meilleures et elles prennent soin de leur petit pendant plus longtemps.
Les primates sont aussi connus pour leurs expressions faciales et leur intelligence.

 

Left arrow   Suite Right arrow