Le toilettage humain par Daniel Laberge
Le toilettage humain - Page d'accueil Daniel Laberge - Page d'accueil

Le derme


Les couches de la peau
Juste sous l'épiderme,
on retrouve le derme.
Peau      

Le derme peut se replier plusieurs fois sur lui-même,
comme vous pouvez le constater sur votre visage.

Le derme, souple et résistant, est bien plus épais que l'épiderme.
Son contenu en eau dépasse les 60%.
Il est constitué d'un tissu connectif dense, composé principalement de collagène.
Une autre fibre se nomme élastine, votre tête en est plus équipée.
Ensemble, elles confèrent à votre peau sa super élasticité.
Le derme peut se réparer lui-même et renouveler les tissus endommagés.

Théorie du derme;
traditionnelle et nouvelle

Ce chapitre est divisé en deux sections concernant;
•La Théorie du derme traditionnelle,
•La Nouvelle théorie du derme, introduite depuis la venue du toilettage et des changements qu'il apporte à notre compréhension de la peau.

 

Théorie du derme traditionnelle

Composantes du derme

Une région de votre peau peut contenir les éléments suivants en quantités variées. Certains ne se retrouvent qu'à des endroits bien précis.

 

•Vaisseaux sanguins

 

 

Vaisseaux sanguins  

Le derme regorge de vaisseaux sanguins dont les capillaires se rendent jusqu'à l'épiderme.

 

 

•Terminaisons nerveuses libres

 

 

Terminaisons nerveuses libres  

Des grappes de nerfs grimpent vers l'épiderme.
Ces neurones communiquent bilatéralement avec votre cerveau, mais le font aussi entre eux, créant ainsi une grille neuronale sur tout votre corps.
C'est grâce aux terminaisons nerveuses libres que nous détectons la température, les stimuli mécaniques (comme la pression), la douleur et la sensation du toucher.

 

•Follicules pileux et glandes sébacées

 

 

Les poils et les cheveux sont des produits compressés et filamenteux de la peau que l'on ne retrouve que chez les mammifères.

Follicule pileux  

Chaque follicule pileux est équipé;
•De vaisseaux sanguins qui le nourrissent,
•De terminaisons nerveuses (chacun est sensible),
•D'un muscle,
•D'une ou plusieurs glandes sébacées,
•...

Le cheveu devrait être libre dans le haut du follicule.
Le sébum peut alors s'échapper par l'espace dégagé autour du cheveu dans la partie supérieure du follicule.
Même si l'on dit que les humains sont des singes sans poil et qu'ils sont nus, on retrouve sur leur peau plus de follicules pileux par centimètre carré que d'autres grands singes comme les chimpanzés et les gorilles.
Vous êtes équipé de follicules pileux partout, sauf aux paumes, plantes, lèvres, paupières, pénis, vulve et mamelons.

 

•Glandes sudoripares

 

 

Appelées glandes eccrines, elles sont en majorité contrôlées par votre système thermorégulateur.
La sueur, presque totalement composée d'eau, est refroidie par vos mouvements pendant son évaporation, réduisant ainsi votre température interne.

 

Glande sudoripare  


Certaines glandes sudoripares diffèrent, celles sur votre front, aisselles, paumes et plantes réagissent au stress psychologique.

 

 

•Récepteurs spécialisés

 

 

Certaines zones sur votre corps contiennent des récepteurs nerveux spécialisés.

 

Récepteurs spécialisés  


Ces corpuscules minuscules complémentent l'information des terminaisons nerveuses libres.
Le rôle de chacun est encore débattu, mais certains semblent réagir davantage à un type déterminé de stimulation; comme la chaleur, la pression, ...
On retrouve une concentration effarante de tels récepteurs sur vos bouts de doigt, votre partie la plus sensible.

 

 

L'hypoderme ou
tissu sous-cutané


Les couches de la peau
Juste sous le derme,
se trouve l'hypoderme.
Peau      

C'est la couche de graisse qui sépare votre peau de ce qui peut se trouver en dessous; du muscle, de l'os, un organe, du cartilage, une glande, ...
Plusieurs ne considèrent pas l'hypoderme comme faisant partie de la peau.
Votre corps s'en sert pour l'isolation et comme réserve d'énergie.
Les vaisseaux sanguins et les nerfs le parcourent pour se rendre à la peau.

 

  

 

 

 

 

Nouvelle théorie du derme


•Les lignes de Langer

 

Ce sont des plis, pas des lignes

La peau pliée, et comment la déplier, est à la base du toilettage.
Pourtant, les dermatologues ne croient pas en l'existence des plis.

«Les lignes de Langer ont été historiquement définies par la direction que prend la peau d'un cadavre humain lorsqu'on le frappe avec un pic».
                                      Source - Wikipédia

Comme vous pouvez le constater, les plis ont été remarqués, depuis longtemps, par des experts en médecine légale, des thanatologues, des bouchers, ...
En 1861, l'anatomiste autrichien Karl Langer dressa le tableau suivant de ce qu'il appelait des «lignes» dans la peau.

Les lignes de Langer
«Spaltrichtungen» par K. Langer
Dr. Fr. Kopsch: Rauber's Lehrbuch der Anatomie des Menschen. p. 825

Les lignes de Langer

Langer décrivait ses lignes comme étant un alignement de fibres collagènes du tissu conjonctif.
Les chirurgiens essaient de couper sur leur tracé, ou ce qu'ils peuvent en voir, pour dissimuler leur travail.

Le toilettage prouve que les lignes sont des plis

Comme expliqué sur cette page:

Des plis dans la peau

  Folds on hand

les appeler «lignes» ne fait aucun sens.

Les faits qui prouvent que ce sont des plis sont discutés en détail ici:

Une introduction aux plis

  Introduction aux plis

Théorie de la peau pliée

  Théorie de la peau pliée

Les principaux plis sur le corps humain sont détaillés sur cette page:

Principaux plis

  Horizontal foldsVertical folds

Des diagrammes inexacts

Il existe de nombreuses cartes illustrant les lignes de Langer sur le corps.
Elles ressemblent à mes illustrations des plis verticaux et horizontaux.
Je dois dire qu'elles sont grandement erronées.
Elles sont basées sur une inspection visuelle, tandis que les miennes sont le résultat d'avoir senti ces plis avec mes bouts de doigt et mes ongles.
Ce ne sont pas des lignes, mais bien des plis.
Et on ne peut pas les voir, mais bien les sentir.

 

• Les glandes sébacées

 

 

Les glandes sébacées ont été conçues en tenant compte du toilettage.
On en retrouve environ six fois plus sur votre tête, où vous êtes plus plié et où plus de toilettage est nécessaire.
Les glandes sébacées sont attachées à la partie supérieure des follicules pileux.

Le toilettage et les glandes sébacées

Nous avons tous entendu parler de glandes sébacées suractives et de leur production excessive, possiblement due à un déséquilibre hormonal.
En fait, leur contenu est censé être expulsé régulièrement quand vous toilettez votre peau.
Voici comment ça fonctionne:
•Votre ongle et votre bout de doigt  plient la base des poils qu'ils rencontrent en parcourant votre peau.
•Cette action crée une pression mécanique sur les glandes sébacées qui laissent un peu de sébum s'échapper.

Intéraction ongle/poil/sébum

En courbant le poil,
votre bout de doigt force la sortie du sébum

Pour cette raison, les glandes sébacées sont;
•Plus grosses sur les petits poils (cou),
•Et plus petites sur les gros poils (barbe).

Le sébum agit comme lubrifiant
pour le toilettage

Le sébum, une substance visqueuse et cireuse que seuls les mammifères produisent, lubrifie la peau pendant le toilettage.
Il permet à vos ongles de glisser sur sa surface sans la déchirer.
Un toilettage régulier libère les glandes de leur contenu.
L'abandon de cette tâche par notre race a entraîné leur surcroissance, si on les compare aux chimpanzés.
Le sébum rend aussi les poils et les cheveux brillants, flexibles, imperméables, ...

Plusieurs glandes emprisonnées
dans des croisements de plis

Plusieurs follicules pileux, incluant leurs glandes sébacées, deviennent captifs de croisements de plis.
Le sébum qu'elles produisent s'écoule alors dans le croisement, où il s'accumule.
Ceux-ci deviennent des points noirs ou des boutons.

Des glandes sébacées
presque partout

Vos lèvres buccales, paupières, mamelons, gland du pénis et vulve sont dépourvus de poils, mais ils possèdent malgré tout des glandes sébacées. Le sébum atteint la surface de la peau par de petits conduits.
Puisque vos paumes et vos plantes n'en ont pas, leur peau est spéciale. Elle est plus épaisse et facilement toilettable. On y voit d'ailleurs les plis plus aisément.
Chez le fœtus humain, les mêmes glandes sécrètent la substance blanche appelée Vernix caseosa.
  

 

• Les pores de la peau

 

 

Les pores sont très difficiles à voir quand ils atteignent la surface de la peau.
Quand vous croyez pouvoir les distinguer individuellement, vous êtes plutôt en train de contempler des croisements de plis.
Ils peuvent être très rapprochés les uns des autres et suivre un motif ordonné, mais cela ne fait que confirmer la présence de plis en dessous.
  

 

• Les empreintes digitales

 

 

Papilles dermiques

La couche supérieure du derme est ondulée, surtout sur vos paumes et plantes.
Sur le bout des doigts, on connaît ces protubérances sous le nom d'empreintes digitales.
Quand vous les regardez, vous pouvez remarquer leur motif arrondi en belles courbes.
Vous pouvez aussi déceler de nombreuses irrégularités, avec des lignes et des trous qui viennent modifier le contour.
Je crois que ces altérations sont causées par la présence de plis et de leurs croisements dans la peau.
Vous pouvez voir les gros plis qui entrecoupent vos empreintes quand vos mains sont mouillées.
  

 

• L'orientation de la peau

 

 

Votre peau est verticale

La peau est un tissu organique.
Je fais la suggestion suivante: les différents éléments constituant la peau; cellules, fibres, ..., suivraient généralement une orientation verticale-horizontale.
Bien des étoffes et des tissus domestiques présentent une constitution similaire.
Nous la retrouvons dans notre nourriture.
Cette orientation favorise les plis droits qui sont sur ces axes.
  

 

• Le muscle du poil

 

 

Le muscle arrecteur du poil soulève celui-ci hors de votre peau.
Ceci provoque ces élévations qu'on surnomme «chair de poule».
Contrôlés par le système nerveux autonome, ils réagissent à la peur, au froid, à l'excitation, ...
Le grelottement est causé par la contraction et le relâchement cyclique de ces muscles, générant ainsi de la chaleur.
Malheureusement, la peau de votre tête est si pliée qu'ils sont rendus inopérants.
Vos cheveux devraient se dresser sur votre tête dans des accès de peur ou de colère, comme c'est le cas pour certains primates toilettés.

 

Left arrow   Suite Right arrow